Lutte contre les violences basées sur le genre : Le ReSPESD prend une part active à la validation du guide d’accompagnement des survivants.

Lutte contre les violences basées sur le genre : Le ReSPESD prend une part active à la validation du guide d’accompagnement des survivants.

Lutte contre les violences basées sur le genre : Le ReSPESD prend une part active à la validation du guide d’accompagnement des survivants.

L’hôtel Bel Azur de Grand Popo a abrité le 23 juillet 2020 l’atelier de validation du guide d’accompagnement des survivants (es) des violences basées sur le genre.

A l’ouverture des travaux, le Réfèrent thématique VBG et coordinatrice générales par intérim de Médecin du Monde Suisse Bénin a dit tout l’intérêt qu’accorde sa structure à l’aboutissement du guide élaboré. Elle a aussi profité de l’occasion pour saluer la franche collaboration des autorités béninoise dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Le conseiller technique en charge du suivi des projets auprès du ministre des affaires sociales et de la microfinance, procédant à l’ouverture officielle de l’atelier s’est réjoui de l’avènement de ce guide qui selon lui devrait servir de bréviaire aux acteurs de la chaîne de protection contre les violences basées sur le genre au Bénin. Dr Agbaffa-Padonou puisque c’est de lui qu’il s’agit a exhorté les participants à une étude minutieuses et approfondi du document. Un présidium a été alors mis en place pour la poursuite des travaux avec comme rapporteur principal Maxime Agoua, chargé de programme du réseau des structures de protection des enfants en situation difficile, ReSPESD Bénin. Les experts ont alors présenté le document subdivisé en trois grands chapitres.  S’en est suivi la constitution des groupes de travail sur le guide ainsi présenté, ce qui a abouti aux recommandations que voici lors de la plénière. Il a été en effet convenu que le document final soit concis et précis, et, accessible au plus grand nombre.

Les participants se sont séparés sur une note de satisfaction générale. Il faut dire que cette activité a été financée par Médecin du Monde Suisse Bénin et UNICEF Bénin.

Share:

Leave your comments